Accéder au contenu principal
Reportage international

Corée du Sud: un refuge pour les anciennes femmes de réconfort

Audio 02:30
On estime à 200 000 le nombre de femmes, âgée de 13 à 19 ans, envoyées dans ces maisons closes militaires.
On estime à 200 000 le nombre de femmes, âgée de 13 à 19 ans, envoyées dans ces maisons closes militaires. Getty Images/Yosuke Suzuki

70 ans après leur libération, elles demandent toujours justice. Des dizaines de milliers de Sud-Coréennes ont été obligées de servir dans les maisons closes de l'armée impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale, et la poignée de survivantes continue d'exiger des excuses et des réparations officielles du Japon. Ces anciennes victimes d'esclavage sexuel ont caché leur passé, jugé honteux, pendant des décennies. Aujourd'hui, les rares survivantes qui ont eu le courage de témoigner sont aidées par leur gouvernement et par la société civile. Notre correspondant en Corée du Sud a visité un refuge, situé dans la banlieue de Séoul, où vivent dix d'entre elles.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.