Accéder au contenu principal
Autour de la question

Dorothée Chellier, quelle pionnière de la médecine en Algérie ?

Audio 49:30
«Femme médecin en Algérie, -journal de Dorothée Chellier (1895-1899)», de Claire Fredj et Anne Marie Moulin chez Belin.
«Femme médecin en Algérie, -journal de Dorothée Chellier (1895-1899)», de Claire Fredj et Anne Marie Moulin chez Belin. Editions Belin

En 1895, le Docteur Dorothée Chellier est la première femme médecin à partir en mission dans l’Aurès et en Kabylie. Née à Alger, titulaire d’une thèse de médecine soutenue à Paris, elle s’est portée volontaire et a effectué quatre missions en Algérie jusqu’en 1899.

Publicité

Dans un contexte de forte mortalité maternelle et infantile, les femmes médecins étaient indispensables pour pénétrer la société algérienne et les régions les plus reculées. Pourquoi Dorothée Chellier fut-elle une pionnière? Quel était alors l’état de la médecine et en particulier de l’obstétrique? Quel était le rôle des sages-femmes algériennes? Quels obstacles a-t-elle rencontrés sur le terrain? Pouvait-elle s’imposer auprès de ses collèges masculins? Quel était l’arrière-plan idéologique de ses missions? Quelle était la spécificité de cette médecine au féminin? Comment lire aujourd’hui l’héritage de Dorothée Chellier?

Avec Claire Freidj et Anne-Marie Moulin, historiennes, auteuresde Femme Médecin en Algérie-Journal de Dorothée Chellier (1895-1899) chez Belin.

La réalisation est signée Cécile Bonici.

Un grand merci à Gwen Michel, Documentaliste Multimédia à l'INA.

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.