Accéder au contenu principal
7 milliards de voisins

Le RDV des tchatcheuses !

Audio 49:30
Nos tchatcheuses !
Nos tchatcheuses ! RFI

Chaque mois, trois femmes journalistes de trois continents commentent l’actualité de leur choix.

Publicité

Ana Navarro Pedro, journaliste portugaise pour l’hebdomadaire portugais Visao

Yihan Hu, journaliste chinoise pour China Business Network

Paola Martinez Infante
, journaliste chilienne indépendante

Et un reportage d'Alice Milot sur les cercueils en carton : En France, on compte environ un peu plus d'un décès, chaque minute ! Et les familles déboursent en moyenne 3 300 euros pour organiser les obsèques de leurs proches.
Qu’il s’agisse de peuplier, de pin, de chêne ou d’acajou, les Français font en très grande majorité leurs adieux dans des cercueils en bois. Mais, depuis quelques années, AB Crémation propose des cercueils en carton ! Un choix plus écologique, mais aussi plus économique (en moyenne : 1000 euros pour un cercueil en carton, 1500 euros pour un cercueil en bois). Aujourd’hui, AB Crémation ne vend que 6 000 cercueils par an, car il a fallu convaincre ces dernières années les crématoriums de s’ouvrir au carton. Pas facile de faire sa place sur le marché des obsèques, où la filière bois exerce un quasi monopole. Alice Milot a suivi Brigitte Sabatier, la directrice d’AB Crémation, dans une des pompes funèbres de la région parisienne, qui vend ses cartons.
Leur site : ici.
 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.