Accéder au contenu principal
Carrefour de l'Europe

Réfugiés, le grand embarras

Audio 49:30
Une famille de migrants syriens, le long du mur de barbelés érigé par la Hongrie, à sa frontière avec la Serbie, le 29 août 2015.
Une famille de migrants syriens, le long du mur de barbelés érigé par la Hongrie, à sa frontière avec la Serbie, le 29 août 2015. REUTERS/Bernadett Szabo

Passé l’enthousiasme de la fin de l’été, Angela Merkel promet désormais « de réduire de manière perceptible » le flot des réfugiés. Depuis le début de l’année 2015, ils sont plus de 800 000 à avoir déposé leur demande d’asile auprès de l’Union européenne, surtout en Allemagne. L’Europe est débordée et divisée. Si les pays d’Europe centrale et orientale laissent passer les réfugiés, ils refusent à l’image de la Hongrie ou de la Slovaquie d’en accueillir. La tendance est à la fermeture des frontières, l’espace Schengen craque de partout, et la Commission européenne vient de lancer l’idée d’un corps européen de garde-frontières et de garde-côtes.

Publicité

Avec : 

- Matthieu Tardis, chercheur  au «Centre migrations et citoyennetés» de l’IFRI (Institut français des relations internationales).
Plus d’infos : ici    

- Jacques Rupnik, directeur de recherche à Sciences-Po.
Son dernier livre «Géopolitique de la démocratisation, l’Europe et ses voisinages» aux Presses de Sciences-Po.   
Plus d’infos : ici   

  
- Sylvie Guillaume,  eurodéputée socialiste, en ligne du Parlement européen à Strasbourg.
Son site : ici  

- Pascal Thibaut, correspondant de RFI en Allemagne, en ligne de Berlin.
Son blog : « L’Allemagne hors les murs »  

 
Le + de Maria Afonso  

Et le regard d’Eric Chol de Courrier International    

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.