Accéder au contenu principal
Orient hebdo

Début d’année difficile entre Ryad et Téhéran

Audio 19:30
Sur la place Imam Hussein, à Téhéran, des chiites manifestent pour dénoncer l'exécution de cheikh Nimr Baqer al-Nimr par l’Arabie saoudite. Photo datée du 4 janvier 2016.
Sur la place Imam Hussein, à Téhéran, des chiites manifestent pour dénoncer l'exécution de cheikh Nimr Baqer al-Nimr par l’Arabie saoudite. Photo datée du 4 janvier 2016. REUTERS/Raheb Homavandi

L’exécution d’un haut dignitaire saoudien chiite, le 2 janvier 2016, fait tanguer les relations déjà tendues entre l’Arabie Saoudite et l’Iran voisin. Mais, ce brouhaha cache en réalité l’exécution d’un islamiste sunnite de premier plan, l’un des fondateurs d’al Qaïda dans le royaume, emprisonné depuis 2004. Il s’agit donc, avant tout, d’une affaire intérieure.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.