Accéder au contenu principal
Grand reportage

Archives Foccart: pourquoi la France a laissé faire le coup d’Etat de Bokassa?

Audio 19:30
Bangui (République centrafricaine). Entrée du Jardin du Cinquantenaire. Les grands hommes de Centrafrique. Le buste de Jean-Bédel Bokassa.
Bangui (République centrafricaine). Entrée du Jardin du Cinquantenaire. Les grands hommes de Centrafrique. Le buste de Jean-Bédel Bokassa. © Eric Deroo

Il y a cinquante ans, un nouveau pouvoir s’installait en Centrafrique : celui de Jean-Bedel Bokassa, le colonel putschiste qui a renversé David Dacko, lors du coup d’Etat de la Saint-Sylvestre. Cinquante ans plus tard, de nombreux points d’interrogation persistent sur l’attitude de la France avant, pendant et après ce coup d’Etat. Les archives de Jacques Foccart, conseiller du général De Gaulle pour les affaires africaines fournissent quelques réponses. Laurent Correau a pu consulter des documents devenus disponibles, depuis le 1er janvier 2016. Certains sont des inédits.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.