Accéder au contenu principal
Religions du monde

1. La République française et la gauche face au djihadisme

Audio 19:30
Le président de la République François Hollande aux Invalides, le 27 novembre 2015, en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris..
Le président de la République François Hollande aux Invalides, le 27 novembre 2015, en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris.. REUTERS/Philippe Wojazer

Avec la philosophe Monique Castillo et Jean Birnbaum, directeur du Monde de Livres et auteur du livre « Un silence religieux » (Seuil). Dans la revue jésuite Etudes du mois de janvier, Monique Castillo signe l’article « La laïcité comme spiritualité » : face au fantasme de toute puissance de l’activité djihadiste qui veut faire de la religion musulmane le socle d’un totalitarisme religieux à l’échelle mondiale, la République fragilisée par une crise de confiance en soi peut-elle retrouver son autorité, en se référant à une laïcité conçue comme une spiritualité culturelle ? Question posée par la philosophe enseignante à Paris XII.

Publicité

Dans son livre « Un silence religieux : la Gauche face au djihadisme » (Seuil), Jean Birnbaum pointe du doigt le déni de la Gauche française sur le rôle de la religion dans le phénomène djihadiste.
Les attaques qui ont ensanglanté la France n’ont pas rien à voir avec la religion en général, et avec l’islam en particulier, comme il a été martelé par les responsables politiques après les Attentats de Paris. Nier ce rôle, certes avec les meilleures intentions, empêche la résolution de ce vaste problème, et trahit le travail des réformateurs musulmans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.