Accéder au contenu principal
Grand reportage

Argentine: quelle mémoire de la dictature?

Audio 19:30
En Argentine, les Mères de la place de Mai se sont battues pour que leur pays se penche sur le cas des 30 000 disparus sous la dictature, entre 1976 et 1983.
En Argentine, les Mères de la place de Mai se sont battues pour que leur pays se penche sur le cas des 30 000 disparus sous la dictature, entre 1976 et 1983. Photo: AFP

Il y a 10 ans, les procès de la dictature reprenaient enfin en Argentine. Des poursuites avaient bien été lancées au retour de la démocratie, en 1983. Des militaires responsables de la disparition de 30.000 personnes sont condamnés. Mais très vite, tout s’arrête. Des lois d’amnistie et des grâces présidentielles permettent aux coupables d’échapper à la justice.Il aura fallu le travail acharné des défenseurs des droits de l’homme et l’arrivée au pouvoir des Kirchner, en 2003, pour mettre fin à l’impunité dans le pays. Dix ans après la reprise de ces procès, où en est l’Argentine ? Quelle mémoire de la dictature ? Grand Reportage à Buenos-Aires.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.