Accéder au contenu principal
Chronique des droits de l'homme

Disparus au Mexique: le cri d'alarme de Diana Iris Garcia à Coahuila

Audio 03:34
Diana Iris Garcia dont le fils a disparu en 2007, fait partie du collectif Forces unies pour nos disparus à Coahuila. Elle demande l'aide de la communauté internationale pour exiger la fin de l'impunité, de la corruption des autorités.
Diana Iris Garcia dont le fils a disparu en 2007, fait partie du collectif Forces unies pour nos disparus à Coahuila. Elle demande l'aide de la communauté internationale pour exiger la fin de l'impunité, de la corruption des autorités. RFI/Véronique Gaymard

Le Mexique fait face à une vague de disparitions forcées qu’Amnesty International a qualifiée de véritable « épidémie », dans un rapport publié en janvier dernier. Selon les chiffres officiels, 27 000 personnes ont disparu depuis 2006. A l’époque de la guerre sale, dans les années 1970 et 1980, le pays avait déjà été confronté à des disparitions forcées, qui visaient principalement des opposants de gauche. Depuis 2006, des milliers de Mexicains ont disparu, victimes de la guerre menée par l’Etat contre les cartels de la drogue. Les 43 étudiants disparus d’Ayotzinapa en septembre 2014 avec la complicité de policiers municipaux ont ravivé les plaies. Mais l’impunité reste de mise et les disparitions continuent. Rencontre, grâce aux Brigades de paix internationales, avec Diana Iris García dont le fils a disparu en 2007.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.