Accéder au contenu principal
Priorité santé

Les professionnels de santé réfugiés en France

Audio 49:30
Reuters

Parmi les réfugiés qui arrivent en France, un certain nombre sont médecins, infirmiers, sages-femmes… Ces professionnels de la santé réfugiés n’ont pas le droit d’exercer en France, car leur diplôme n’est pas reconnu. L’APSR, l’Association d'Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France, vient en aide aux personnels soignants à leur arrivée en France pour les aider dans leur démarche. Comment permettre aux personnels de santé de faire reconnaître leur diplôme en France ? Comment les aider à s’intégrer dans le système de santé français ?  

Publicité

Pr Olivier Bouchaud, responsable du Service des Maladies Infectieuses et Tropicales au CHU Avicenne à Bobigny, en région parisienne. Président de l'Association d'Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR)
Françoise Henry, secrétaire générale au sein de l’APSR
Rosa Rosales, réfugié en France depuis 1989. Sage-femme à la Maternité de l’Hôpital privé de l’Est parisien à Bry-sur-Marne et fait partie du Conseil d’administration de l’APSR
Kamiran Bayram, réfugié syrien en France depuis janvier 2014.
Dr Privat Barka Nado, médecin généraliste centrafricain réfugié en France depuis juillet 2014. Il a exercé à Bangui pour Médecins Sans Frontières et le Fonds Mondial.

En fin d’émission, nous faisons un point sur le succès du vaccin de la méningite et la possible éradication de la maladie avec le Dr. Marie-Pierre Preziosi de l’Organisation Mondiale de la Santé et ancienne directrice du Project Vaccins Méningite.
 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.