Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Chine: la contrebande de sucre en plein essor

Audio 01:35
Un sac de sucre.
Un sac de sucre. Getty Images/Anthony Masterson

Avec ses montagnes et forêts tropicales, la frontière entre la Birmanie et la Chine est difficile d’accès et donc compliquée à surveiller. Des trafiquants de bois précieux ou de jade en profitent pour vendre leurs marchandises aux contrebandiers chinois. La même porte d’entrée sert aussi aux trafiquants de sucre – très demandé de l’autre côté de la frontière.

Publicité

Les trafiquants de sucre achètent leur marchandise dans le port de Rangoun en Birmanie pour la revendre en Chine. La contrebande est en plein essor, car avec un prix qui dépasse les 450 € par tonne, les profits sont prometteurs. À titre de comparaison : à la bourse des matières premières de Londres, la tonne se négocie actuellement à 350 €.

La Chine est devenue un El Dorado pour les trafiquants, car la récolte a été mauvaise l’an dernier, et la production locale s’avère de plus en plus coûteuse. En 10 ans, les coûts ont grimpé de 140 %, tandis que les bénéfices pour les agriculteurs sont en chute libre. De nombreux cultivateurs ont donc abandonné la canne à sucre pour planter du riz, des bananes ou encore des pastèques.

Une production qui plafonne à 10 millions de tonnes

Résultat : la production chinoise plafonne désormais à 10 millions de tonnes par an, ce qui n’est pas assez pour satisfaire une demande intérieure qui avoisine les 16 millions de tonnes. S’y rajoute une politique gouvernementale qui aide à maintenir les prix artificiellement élevés: pour soutenir les agriculteurs en difficulté, Pékin impose des quotas d’importation.

Les trafiquants s’engouffrent dans cette brèche : le ministère de l’Agriculture estime que chaque année, un million de tonnes de sucre arrivent sur le marché chinois sans passer par les douanes. L’ampleur du trafic est telle qu’il fait grimper les prix sur le marché mondial dans le sillage de la Chine, qui importe le plus de sucre dans le monde.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.