Accéder au contenu principal
Orient hebdo

Blues de la jeunesse au Kurdistan irakien

Audio 19:30
Après avoir fui leur ville de Mossoul, des familles arrivent à Erbil, capitale du Kurdistan irakien, le 12 juin 2014.
Après avoir fui leur ville de Mossoul, des familles arrivent à Erbil, capitale du Kurdistan irakien, le 12 juin 2014. REUTERS/Stringer

Ils sont jeunes, ils font des études, ils ont souvent un emploi, ils communiquent avec le monde. Paradoxalement, cette relative normalité au Kurdistan irakien a donné naissance à une fracture entre les générations car, quand les parents prennent les armes pour défendre le territoire, les enfants se contentent d’échanger des messages sur les réseaux sociaux ! Entretien avec Maria Fantappie, chercheure à l’International Crisis Group, spécialiste de l’Irak. 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.