Accéder au contenu principal
Afrique économie

Zimbabwe: les entreprises étrangères soumises à la loi «d’indigénisation»

Audio 02:15
La plupart des multinationales au Zimbabwe oeuvrent dans le secteur des mines, des banques et du commerce de détail.
La plupart des multinationales au Zimbabwe oeuvrent dans le secteur des mines, des banques et du commerce de détail. REUTERS/Philimon Bulawayo

Des entreprises étrangères implantées au Zimbabwe doivent se conformer à partir de ce vendredi 1er avril 2016 à la loi « d’indigénisation », en cédant la majorité de leur capital, au moins 51 %, à des investisseurs nationaux. Décidée par le président Robert Mugabe en 2008, cette mesure n'a jamais été appliquée. Le 23 Mars 2016, le gouvernement zimbabwéen a annoncé que les entreprises étrangères avaient jusqu’au 31 mars 2016 pour s’y conformer. Autre annonce faite le 11 mars : les autorités zimbabwéennes ont dit vouloir dédommager les fermiers blancs expulsés lors de la réforme agraire, dont l’application a commencé en 2000.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.