Accéder au contenu principal
7 milliards de voisins

Pédichiffonnettes et inspecteurs à la ferme : ces normes absurdes qui détruisent l’agriculture française

Audio 49:30
L’UFC-Que Choisir a testé 185 produits d’hygiène du quotidien et invitent les consommateurs à ne plus acheter certaines marques.
L’UFC-Que Choisir a testé 185 produits d’hygiène du quotidien et invitent les consommateurs à ne plus acheter certaines marques. BSIP/UIG via Getty Images

Destinées à la sécurité des consommateurs, les normes sont-elles poussées aujourd’hui à l’extrême ? Ils sont agriculteurs, cultivent des légumes, élèvent des bêtes ou fabriquent des fromages, et sont asphyxiés par l’administration et d’innombrables contrôles de normes. A qui profitent ces règlementations ? Aux multinationales ? Comment résistent ces petits producteurs ?

Publicité

- Isabelle Saporta, journaliste et auteur de «Foutez-nous la paix !», éditions Albin Michel

- Jean-Baptiste Galloo, agriculteur, éleveur de bovins dans la région parisienne à Auffargis.

Et un reportage de Charlie Dupiot sur «La Dictée des cités» !
Organiser des dictées géantes au cœur des cités: c'est l'idée d'un écrivain français d'origine marocaine, Rachid Santaki, lui même originaire de Seine-Saint-Denis.
Charlie Dupiot a assisté à la 41ème édition de ces «Dictées des cités» qui se tiennent à chaque fois dans des villes de banlieue, souvent dans des gymnases: ce samedi après-midi, c'est dans celui de Méru, petite bourgade au nord de Paris... Ambiance studieuse, sous les paniers de basket! Tout le monde est prêt, assis à table, face à leur copie: les grands-mères de la maison de retraite voisine, les mamans portant le foulard, les collégiens curieux de se tester.. Il ne manque plus que le chauffeur de salle, le lecteur de la dictée! Et le voilà qui arrive: l'écrivain est en jean baskets, micro dans une main, texte dans l'autre...

Dictée des Cités, lue par l'écrivain Rachid Santaki

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.