Accéder au contenu principal
Le monde est à nous

L’art est-il (encore) un outil d’expression contestataire ?

Audio 49:30
Cette photo a gagné le concours «The War as I see it».
Cette photo a gagné le concours «The War as I see it». © Sami Ouchane

Avec le metteur en scène belge Ismaël Saïdi.S’indigner avec un pinceau, une bombe aérosol, un appareil photo, ou une guitare à la main, dans les rues, sur les murs ou les scènes du monde entier. Les artistes sont toujours au cœur de la contestation, mais les formes d’expression évoluent. L’art est-il un outil plus efficace que d’autres pour questionner le monde? Quels sont les messages politiques dont il est urgent que l’art s’empare aujourd'hui? « Le Monde est à nous » reçoit Ismaël Saïdi, metteur en scène belge et auteur de la pièce Djihad qui compte plus de 156 représentations.

Publicité

Le lien de la pièce : cliquez ici

Référence biblio : «Djihad, la pièce», Ismaël Saïdi, éditions La boîte à Pandore
Le site : cliquez ici

Le site de Sami 23 ans, interviewé par Philippine, en début de deuxième partie d'émission : professeur d'histoire dans un lycée de Beyrouth, il est Franco-Algéro-Marocain, il a grandi dans la banlieue parisienne, a commencé ses études à Sciences Po, puis a étudié à l'Université Saint-Joseph de Beyrouth.
Son site : cliquez ici

Le concours «The War as I see it» est organisé par l'ICTJ (International Center for Transitional Justice), une ONG libanaise qui aide les sociétés à se reconstruire après une guerre civile ou des atrocités de masse (l'ONG travaille à la promotion de la justice transitionnelle).
Lien du site de l'ICTJ, page qui présente le concours : cliquez ici.

En images

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.