Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

RCA: «Ces différents régimes manquent de légitimité»

Audio 04:14
Un quartier du centre de Bangui.
Un quartier du centre de Bangui. Wikipedia

On se penche ce soir sur un rapport de l'organisation Enough Project. Baptisé « Le Manège de Bangui », il décrit la manière dont depuis l'indépendance, une toute petite élite s'est arrangée pour garder la mainmise sur le pouvoir en Centrafrique et sur les ressources naturelles du pays. Une élite qui est parvenue à se recycler de régime en régime et au prix, souvent, de violence. Comment marche ce « Manège de Bangui ? » Qui en sont les principales figures ? De quelle manière alimente-t-il l'instabilité dans le pays. Pour en parler notre invitée ce soir est Nathalia Dukhan. Elle est chercheuse pour l'organisation Enough Project sur la Centrafrique.

Publicité

« Le manège de Bangui décrit un système de compétition pour l’accès au pouvoir et le contrôle du pouvoir, des élites en place, également une mainmise sur les ressources économiques du pays. On constate que les mêmes individus se succèdent de régime en régime et de poste en poste tout en perpétuant un système de mauvaise gouvernance dans lequel les individus se transforment en hommes d’affaires, soucieux de gonfler leurs comptes privés plutôt que de sortir le pays de la pauvreté. Ces différents régimes - souvent arrivés par la force - manquent de légitimité et donc les présidents au pouvoir cherchent à protéger leur régime à travers, par exemple des systèmes de récompenses. Les postes sont attribués à des individus seulement parce qu’ils ont soutenu les régimes en place.. (...) L’opportunisme économique est l’un des moteurs de ces crises et de la pauvreté dans lequel le pays est plongé ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.