Accéder au contenu principal
Débat du jour

Faut-il gracier Edward Snowden ?

Audio 19:30
Le lanceur d'alerte Edward Snowden a tenu une conférence de presse par vidéo, le 14 septembre 2016.
Le lanceur d'alerte Edward Snowden a tenu une conférence de presse par vidéo, le 14 septembre 2016. REUTERS/Brendan McDermid

Trois ans qu’il vit en Russie. Depuis qu’il a contribué à révéler l’existence d’un système de surveillance mondiale des communications électroniques et d’Internet, Edward Snowden est privé de passeport, et donc contraint à l’exil. En l’état actuel du droit, il risque trente ans de prison pour espionnage s’il pose le pied sur le sol américain. Pour rappeler ce destin, et parce que le permis de séjour russe d’Edward Snowden expire en 2017, trois ONG ont lancé une pétition demandant à Barack Obama qu’il gracie le lanceur d’alerte avant la fin de son mandat, en novembre 2016. Car en trois ans, et malgré l’impact incontestable qu’ont eu ces révélations sur le rapport du grand public à la surveillance de masse, les positions défendues par les uns et les autres n’ont quasiment pas évolué. Au cœur des discussions, l’opposition est toujours la même: l’ex-contractuel de la NSA est-il un héros- pour avoir révélé des documents d’utilité publique-, ou un traître envers son pays -pour avoir diffusé des informations confidentielles qui n’auraient jamais dû l’être ?  

Publicité

Pour en parler, deux invités :

Philippe Aigrain, co-fondateur de La Quadrature du Net, éditeur avec Céline Curiol de «Surveillances» (publie.net, 2016), recueil de textes littéraires sur la surveillance
• Charleyne Biondi, doctorante à Sciences Po et à l’Université de Columbia, auteur d’une thèse : «Surveillance, vérité et démocratie : Conséquences politiques, réactions individuelles».

Rejoignez Le débat du jour sur Facebook et participez au débat en posant votre question dans les commentaires : la plus pertinente sera posée à nos invités en direct.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.