Accéder au contenu principal
Invité France

Le devenir incertain des lycées français de l'étranger

Audio 04:03
Claudine Lepage, sénatrice PS.
Claudine Lepage, sénatrice PS. Daily motion

De plus en plus de familles expatriées préfèrent les écoles anglophones. L'attrait des universités américaines et britanniques, joint au rôle de l'anglais comme langue internationale « fait de ces établissements des concurrents hors normes ».L'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) pilote 494 établissements répartis dans 136 pays. Ce réseau remplit une double mission : scolariser 130 000 enfants de Français expatriés et assurer à plus de 200 000 élèves étrangers une scolarisation conforme aux programmes français. Ce précieux outil diplomatique se trouve aujourd'hui « placé à la croisée des chemins », alerte un rapport de la Cour des comptes d'octobre 2016. Les explications de Claudine Lepage, sénatrice PS représentant les Français établis hors de France.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.