Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Côte d’Ivoire: COP22, les déplacés environnementaux du Mont Péko

Audio 02:20
Des planteurs de cacao dans le parc du Mont Péko, en Côte d'Ivoire.
Des planteurs de cacao dans le parc du Mont Péko, en Côte d'Ivoire. RFI/Maureen Grisot

Alors que la COP 22 se tient en ce moment au Maroc, la Côte d’Ivoire tente de protéger son environnement. Le pays est en effet l’un des plus touchés par la déforestation d’Afrique : il a perdu 75 % de ses forêts en un demi-siècle ! Après des années de tergiversations, la Côte d’Ivoire a décidé, cet été, d’évacuer le Mont Péko. Depuis le début des années 2000, ce parc national, situé à l’ouest du pays, était illégalement investi par environ 50 000 planteurs, qui y ont installé campements et plants de cacaoyers en détruisant la végétation. Au nom de la protection de l’environnement, le gouvernement a décidé de mettre fin à cette culture illicite. Mais depuis, 21 000 anciens occupants du Mont Péko sont en grande détresse. Déplacés dans les villages environnants et privés de leurs moyens de subsistance, ils manquent de tout.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.