Accéder au contenu principal
Journal d'Haïti et des Amériques

L'aide après l'ouragan Matthew

Audio 20:00
Les victimes de l'ouragan Matthew attendent le début de la livraison de nourriture organisé par le Programme alimentaire mondial de l'ONU dans la commune de Maniche, à Les Cayes, dans le sud-ouest d'Haïti, le 17 octobre, 2016.
Les victimes de l'ouragan Matthew attendent le début de la livraison de nourriture organisé par le Programme alimentaire mondial de l'ONU dans la commune de Maniche, à Les Cayes, dans le sud-ouest d'Haïti, le 17 octobre, 2016. ©HECTOR RETAMAL/ AFP

Cela fait près d'un mois et demi que l'ouragan Matthew a ravagé la moitié d'Haïti. Les dégâts sont tels que, selon l'ONU, près d'un million et demi d'Haïtiens ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence, mais la distribution est encore très lente et sporadique. Les sinistrés s'impatientent et certains convois d'aide ont été attaqués. L'OCHA, qui est le bureau des Nations unies pour la coordination des Affaires humanitaires, a conscience des défis à relever mais dénonce aussi l'inaction des pays riches qui ne respectent pas leur engagement pour financer l'aide au développement.

Publicité

Dossier Amériques : les moissonneurs solidaires
Depuis 10 ans, une ferme maraîchère de la région de Québec livre plus de 90 % de sa production annuelle de légumes aux banques alimentaires québécoises. Carottes, choux, poireaux garnissent ainsi la table de dizaines de milliers de personnes à travers le Québec. Les moissonneurs solidaires fonctionnent en majeure partie grâce à des dons, à l’aide de bénévoles et surtout le soutien d’hommes impliqués dans une thérapie avec Défi jeunesse, un organisme chrétien évangélique. Pascale Guéricolas a assisté à la récolte de choux dans les champs.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.