Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Le pari perdu de Matteo Renzi

Audio 19:30
Matteo Renzi, en conférence de presse, le 5 décembre 2016, après le rejet du référendum constitutionnel.
Matteo Renzi, en conférence de presse, le 5 décembre 2016, après le rejet du référendum constitutionnel. REUTERS/Alessandro Bianchi

Le chef du gouvernement italien est donc contraint à partir, après avoir perdu son référendum constitutionnel. Matteo Renzi qui voulait envoyer à la casse toute la vieille garde politique quand il est arrivé au pouvoir en février 2014, se voit finalement délogé.Le score est sans appel, près de 60 % pour le non avec une participation massive. Il faut dire que la plupart des leaders, y compris dans les rangs de la majorité avaient appelé à voter contre des changements constitutionnels qui conduisaient à une trop forte concentration des pouvoirs dans les mains du président du Conseil. Le non l’a aussi emporté pour d’autres raisons, non à l’austérité, non à Bruxelles, non au chômage, et surtout Non à Renzi qui avait personnalisé à l’extrême ce scrutin. Autant de messages qu’ont voulu faire passer les votants. Cécile Debarge est allée à leur rencontre.

Publicité

On l’imagine, les populistes, la Ligue du Nord et le mouvement cinq étoiles de Beppe Grillo ont appelé à des élections immédiates. Des populistes qui, du Brexit aux dernières élections bulgares, ont le vent en poupe. Matteo Renzi était un pro-européen, même s’il paraissait parfois gêné aux entournures par cette image pro-UE. Cette défaite, c’est donc un nouveau coup dur porté aux espoirs de relancer le projet européen. A Bruxelles, on retrouve Joana Hostein.  

L’Europe qui n’est pas contestée partout. En Autriche, le candidat d’extrême droite pour la présidentielle, a finalement été battu par Alexander Van der  Bellen, écologiste et pro-européen
L’Union européenne qui dit aujourd’hui vouloir lâcher du lest sur l’austérité et donner plus de marge budgétaire aux Etats.

Une chorale syrienne
Des centaines de milliers de Syriens ont trouvé refuge en Allemagne, au cours des douze derniers mois. A Munich, certains d’entre eux ont voulu monter un projet pour raconter leur pays et leur culture aux Allemands. Et ce projet, c’est une chorale. Reportage de Pauline Curtet.

Entrepreneur et moldave
L’émigration de masse, c’est aussi une donnée de fait pour la Moldavie, petit pays le plus pauvre du continent, coincé entre la Roumanie et l’Ukraine. Un Moldave sur trois a quitté le pays. Mais, ce n’est pas une fatalité, des entrepreneurs choisissent de rester pour soutenir leur pays. Sébastien Gobert les a rencontrés.

Charlie Hebdo, version germanique
C’est une première pour le tristement célèbre Charlie Hebdo. Le journal satirique français s’exporte en Allemagne. Même titre, mêmes rubriques, mais des reportages sur l’Allemagne. Minke Schneider la rédactrice en chef, a expliqué a Catherine Rolland l’engouement pour ce premier numéro outre Rhin, surtout sur les réseaux sociaux. 

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.