Accéder au contenu principal
Littérature sans frontières

L'écrivain Salim Bachi

Audio 19:30
Salim Bachi.
Salim Bachi. © RFI/Sébastien Bonijol

Né à Alger en 1971, Salim Bachi est venu en France en 1997 poursuivre ses études. Remarqué dès son premier roman Le chien d'Ulysse en 2001, de nombreuses fois récompensé, il est l'auteur d'une dizaine de livres dont Tuez-les tous, Le silence de Mahomet, ou encore Le consul.Salim Bachi vient de publier un récit intitulé Dieu, Allah, moi et les autres aux éditions Gallimard, un texte où se croisent autobiographie, littérature et réfléxion sur la religion.

Publicité

«Comme tous les gamins d’Algérie, je vivais dans la crainte de ne pas être assez bon pour échapper au châtiment du Grand Méchant Allah. À l’école non plus, je n’échappais pas à la question. En classe, nous apprenions l’arabe en récitant le Coran. Pour lire le Coran, il fallait connaître l’arabe et pour connaître l’arabe, le Coran… un cercle arabo-islamo-vicieux. Je n’y entendais bientôt plus rien, ni à l’arabe ni au Coran… alors je recevais des coups de règle sur les doigts parce que je m’étais trompé pendant ma récitation de la sourate qui nous promettait l’enfer, elles nous le promettaient toutes. Je ne sais combien de fois reviennent les mots Djahanem et châtiment dans le Coran, mais c’est impressionnant. Tout le Livre tourne autour de ces deux mots : enfer et damnation.»  (Extrait)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.