Accéder au contenu principal
Atelier des médias

Faut-il avoir peur des GAFA?

Audio 49:30
Duncan Hull.
Duncan Hull. Creative Commons Flickr

Ce matin, en vous levant, comme à peu près tous les matins, vous avez sans doute pris le temps de regarder votre téléphone, vous avez passé en revue les notifications, vous avez peut-être même soupiré en découvrant une série de courriels envoyés notamment par vos confrères. Ce n’est pas si grave.

Publicité

Vous vous êtes préparé un café. Vous avez allumé votre poste de radio pour écouter RFI, vous vous êtes assis dans un fauteuil, pour vous promener sur Facebook. Il y avait des infos, toutes ces infos ou ces rumeurs, on ne sait plus, sur Donald Trump, sur le terrorisme ou sur les primaires. Et puis, vous vous êtes arrêtés sur des photos, puis sur une vidéo qui a attiré votre attention. Sur cette vidéo, partagée par un lointain ami d’ami, qu’y avez-vous vu ?  

Un chien, une boule de poils blancs qui, quelques secondes plus tard, se retrouve nez à nez avec une figurine le représentant, fabriquée grâce à une imprimante 3D. Et là, pris de stupeur, ou peut-être agacé par cette musique digne d’un spot publicitaire, vous décidez de bloquer séance tenante, le compte qui a publié cette vidéo ! Sauf qu'au moment de confirmer le blocage de l’importun, vous vous rendez compte… qu’il s’agissait de la page de Mark Zuckerberg, et qu’il est tout simplement impossible de la bloquer !  

Eh oui, nous sommes 1.5 milliard d’utilisateurs actifs sur Facebook, mais il n’y en a qu’un qui, en ce bas-monde, jouit d’un tel privilège ou d’une telle «immunité», comme l’écrivait Slate.fr cette semaine. Mark Zuckerberg est donc définitivement in-tou-chable. La question que j’ai envie de poser aujourd’hui dans cette émission à laquelle je vous convie est : comment exiger de ces start-ups planétaires, les Google, Amazon Facebook ou Apple, ces GAFA, qui nous accompagnent au quotidien, un peu plus de loyauté ? D’ailleurs, question subsidiaire : est-ce seulement possible ?

Et pour ce faire, je recevrai...
·         Laurent Calixte, journaliste branché nouvelles technologies, mais surtout, l’auteur d’un billet de blog assez inspirant, comme on dit, publié en août dernier, et qui posait une question toute simple : et si Google, Facebook ou encore Appel étaient devenus des partis politiques ? Vous allez le voir, c’est plus que jamais d’actualité.
·         Et pour lui donner la réplique, mais aussi pour nous éclairer sur un concept qui monte, celui de la «loyauté des plateformes», nous allons recevoir Yann Bonnet, secrétaire général du numérique, qui a contribué à la rédaction d’un article publié, il y a quelques semaines, sur Rue89 : «loyauté des plateformes, d’accord, mais loyauté à quoi ?»

Maintenant, notre coup de fil de la semaine avec Hawa Semega qui nous parle de Kunafoni, un site et une webTV basée à Bamako au Mali. Avec des certains formats originaux, comme Kunafoni Rappou, un journal télévisé et un débat rappé.  

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.