Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Arthur Rimbaud, confession incandescente

Audio 49:30
Jean-Quentin Châtelain dans «Une saison en enfer», d'après Arthur Rimbaud.
Jean-Quentin Châtelain dans «Une saison en enfer», d'après Arthur Rimbaud. © Simone Perolari

Une saison en enfer est une poésie en prose, en souffrances, en frustration et en rejet du passé et de Dieu. Pieds nus bien plantés au centre du plateau, immobile et le menton levé vers le ciel, la voix rauque de Jean-Quentin Châtelain ouvre le cœur fiévreux et les entrailles à vif d’un Arthur Rimbaud tourmenté. Sans musique, ni accessoires, ni artifices, le spectateur attentif se laisse envoûter par le rythme de la langue, la beauté des mots, la profondeur des silences. Une saison en enfer, d’Arthur Rimbaud, dans une mise en scène d’Ulysse di Gregorio est à applaudir au Théâtre du Lucernaire à Paris jusqu’au 6 mai 2017.Yann Frémy est docteur ès lettres, agrégé de lettres modernes, chercheur associé au CERIEL à l’Université de Strasbourg. Il a écrit dans plusieurs revues et signé plusieurs ouvrages sur Rimbaud et Verlaine, notamment un essai sur Une saison en enfer en 2009. Il est l’un des éditeurs scientifiques du Quarto consacré à Verlaine qui vient de sortir chez Gallimard. Il est intitulé Un concert d’enfers.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.