Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

La ministre philippine de l’Environnement ne résiste pas au lobby minier

Audio 01:44
L'ancienne ministre de l'Environnement, Regina Lopez.
L'ancienne ministre de l'Environnement, Regina Lopez. REUTERS/Erik De Castro

Aux Philippines, le Parlement a limogé ce mercredi la ministre de l'Environnement. Regina Lopez avait ordonné de fermer la moitié des mines du pays, principalement des mines de nickel.

Publicité

 

La passionaria de l'environnement aux Philippines est limogée. Regina Lopez n'a pas résisté au lobby minier. La ministre, considérée comme l'originale d'une famille d'industriels philippins richissimes, prof de yoga, ayant vécu plus de 10 ans en Afrique parmi les plus pauvres, est très populaire quand elle commence son mandat. Aux Philippines, elle est connue pour avoir nettoyé la rivière qui traverse la capitale, Manille, de ses déchets.

Mais en moins d'un an, Regina Lopez se met à dos toute l'industrie minière du pays. Elle ordonne la fermeture de 22 mines sur les 41 que compte le pays, principalement des mines de nickel. Le mois dernier, elle interdit les mines à ciel ouvert, et elle réclame aux producteurs de nickel un prélèvement supplémentaire à l'hectare exploité. Des décisions illégales, peste l'industrie minière philippine, qui accuse même la ministre d'extorsion de fonds au profit de sa propre fondation... Ce mercredi, la commission parlementaire a tranché à Manille, elle refuse d'entériner la nomination de Regina Lopez au gouvernement, ce qui vaut limogeage.

L'industrie minière compte désormais lever les interdictions imposées par la ministre. Cela voudrait dire une remontée en flèche de la production de nickel, dont les Philippines sont devenues le premier exportateur, 10% de l'offre mondiale, l'an dernier. Les marchés des métaux l'ont bien compris, les cours du nickel ont aussitôt perdu 3% à la bourse de Londres. La peur de manquer de nickel se transforme en peur d'en avoir trop, d'autant que l'Indonésie a mis fin à son embargo sur les minerais. L'Indonésie était auparavant le premier exportateur de nickel devant les Philippines. La concurrence risque d'être rude entre les deux pays miniers asiatiques, pour fournir les aciéries chinoises, maintenant que l'industrie minière philippine a obtenu l'éviction de son ennemie du gouvernement, à Manille.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.