Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Gambie: après les mensonges de Jammeh sur le sida, les malades parlent

Audio 02:33
Une «patiente» de Yahya Jammeh.
Une «patiente» de Yahya Jammeh. RFI/Claire Bargelès

Yahya Jammeh a quitté le pays, mais ses 22 années à la tête de la Gambie ont laissé des traces. Notamment du côté de ceux qui ont cru en ses pouvoirs de guérison du VIH et du sida. En Gambie, le virus touche environ 2% de la population. Il n’existe pas aujourd’hui de moyen de guérir du sida, seulement des traitements permettant de ralentir considérablement la maladie. Mais l’ancien président, qui s’est attribué les titres de «professeur» et «docteur» sans diplôme du supérieur, prétendait pouvoir guérir les personnes séropositives. Depuis 2007, il avait mis en place un «traitement» à base de plantes et de prières, qu’ont suivi des centaines de Gambiens. Plusieurs en sont morts, et après son départ, ses anciens patients osent parler de cette période aux conséquences lourdes sur leur santé.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.