Accéder au contenu principal
Géopolitique, le débat

L’entreprise, acteur géopolitique?

Audio 49:30
Le principal quartier d'affaires de Londres, la City (Royaume-Uni, juin 2016).
Le principal quartier d'affaires de Londres, la City (Royaume-Uni, juin 2016). AFP/LEON NEAL

La crise de 2007, l’accroissement des inégalités… Le doute ne cesse de grandir quant aux vertus de l’internationalisation. Même les économistes ne croient plus à la mondialisation heureuse, et sont désormais plutôt enclins à souligner son rôle dans la multiplication des désordres. Alors que l’on assiste au ralentissement de l’extension que l’on croyait sans fin de la globalisation des entreprises, ces dernières commencent à prendre la mesure de leurs obligations, voire de leurs responsabilités. Il faut dire qu’elles vont être de plus en plus concernées par l’insécurité politique grandissante, la montée du radicalisme religieux, les risques environnementaux, les questions ethiques…

Publicité

Avec :
- Sylvie Matelly, directrice adjointe de l’IRIS. Economiste spécialisée en économie internationale et de la défense.
- Patrick d’Humieres, animateur de l’Académie Durable Internationale. Enseignant à CentraleSupélec. « La nature politique de l’entrepreneur », éd. Michel de Maule.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.