Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Travail détaché: une directive contournée

Audio 19:30
Des ouvriers sur le chantier de Saint-Nazaire, en France, le 10 janvier 2017.
Des ouvriers sur le chantier de Saint-Nazaire, en France, le 10 janvier 2017. © AFP/Loïc Venance

Lundi 23 octobre 2017, le Conseil des ministres européens de l'Emploi doit se mettre d'accord sur la révision de la directive travailleurs détachés. Instaurée en 1996, cette règle permet à un Européen d'aller travailler temporairement dans un pays, en continuant de payer ses cotisations sociales dans son pays d'origine. La semaine dernière, une première étape vers le durcissement de la directive a été votée par la Commission emploi du Parlement Européen. Car la loi est souvent détournée: des travailleurs obtiennent ainsi le statut de détachés, dans leur propre pays, en se faisant embaucher par des sociétés étrangères. En France, il serait 20 000 (selon les chiffres d'un rapport parlementaire) à être détachés notamment par des sociétés d'intérim luxembourgeoises. Nicolas Ropert dans l'est de la France.

Publicité

Coopétic, solidaire du petit entrepreneur
On compte en France une centaine de CAE, des coopératives d’activité et d’entrepreneur, qui ont permis l’émergence de l’entrepreneur salarié. Ces coopératives ont vu le jour il y a deux ans, suite à la loi sur l’économie sociale et solidaire, en réponse à la précarisation de l’emploi.
Toutes les contraintes liées à la création d’une entreprise sont prises en charge par la coopérative qui salarie ses membres en contrepartie de 10 à 11 % du chiffre d’affaire. A Paris, Coopétic regroupe 175 membres, tous dans les métiers du numérique, du web et de la communication. Frédérique Lebel.
Cliquez ici pour la vidéo

Marjan Šarec.
Marjan Šarec. © Wikipedia

Un ex-humoriste futur président de la Slovénie?
C’est un pays qui a inspiré Carles Puigdemont, le président de l’Assemblée catalane. Le chef des indépendantistes évoque d’ailleurs la voie slovène quand il explique l’organisation du référendum, le 1er octobre 2017, jugée illégale par Madrid. La Slovénie a fait sécession de l’ex-Yougoslavie dans les années 90. 27 ans plus tard, cette petite démocratie se choisit un président, dimanche 22 octobre 2017. Neuf candidats sont en lice. Le chef de l’État sortant, Borut Pahor, fait figure de grand favori. Au deuxième tour, il pourrait affronter Marjan Šarec, 39 ans, un ancien comique qui veut renouveler la scène politique locale. Simon Rico.

 

 

L’académie de Hongrie sous un jeu de lumières en 2013.
L’académie de Hongrie sous un jeu de lumières en 2013. © DR / Site officiel

Sortir au Café Budapest, le festival d’automne de la capitale hongroise. Un festival légèrement déjanté. Florence La Bruyère.

 

 

 

 

Le choix musical de Vincent Théval : Super Besse, Vsegda (Biélorussie).

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.