Accéder au contenu principal
Reportage international

Guinée/migrants: payer une rançon pour rentrer au pays ou mourir en Libye

Audio 02:33
Des migrants dans un centre de détention, en Libye avant d'être rapatriés dans leur pays, le 2 décembre 2017.
Des migrants dans un centre de détention, en Libye avant d'être rapatriés dans leur pays, le 2 décembre 2017. ©Abdullah DOMA/AFP

La rédaction de RFI donne la parole aux victimes de l’esclavage sur le continent africain et dans le reste du monde à travers une journée spéciale le jeudi 7 décembre. Direction la Guinée, où ils sont de plus en plus nombreux, selon l’Organisation mondiale pour les migrations à tenter le voyage clandestin vers l’Europe. De la Guinée jusqu’au Mali, traversant le désert algérien et libyen, ils sont aussi de plus en plus nombreux à être détenus en Libye. Tous ces migrants ont un prix et sont monnayés, rançonnés à leur famille par un réseau bien ficelé allant des passeurs, des intermédiaires appelés «coxeurs» (des intermédiaires) jusqu’aux policiers libyens.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.