Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Le monde croule sous les déchets électroniques

Audio 01:32
En 2015, près de 45 millions de tonnes ont été produites, soit 8% de plus qu’en 2014.
En 2015, près de 45 millions de tonnes ont été produites, soit 8% de plus qu’en 2014. ©REUTERS/Henry Romero

Un récent rapport réalisé en collaboration avec les Nations unies évalue à des dizaines de milliards d’euros la valeur des métaux qui se trouvent dans les déchets électroniques produits dans le monde. Alors que la quantité de ces déchets augmente, le taux de collecte et de recyclage reste très faible.

Publicité

La planète croule sous les déchets électroniques : smartphones, tablettes, ordinateurs, télévisons ou encore appareils électroménagers. La baisse des prix des produits électroniques et la hausse du pouvoir d’achat dans les pays émergents ont entraîné une augmentation de déchets.

Près de 45 millions de tonnes ont été produites l’an dernier, soit 8% de plus qu’en 2014. Des matières premières comme l’or, l’argent, le cuivre ou le platine figurent parmi ces déchets. La valeur de ces métaux était estimée à 55 milliards d’euros en 2016.

Mais ce qui choque, c’est que seuls 20% de ces déchets sont collectés et recyclés. Le reste finit dans des décharges, incinéré ou enfoui dans le sol, notent les auteurs du rapport. C’est encore trop peu. Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène. Le consommateur d'abord : il n’a pas le réflexe de déposer aux points de collectes ses appareils en fin de vie. Ensuite il y a la difficulté pour les industries à traiter certains produits, très compliqués à recycler. Autre raison : le prix bas des matières premières brutes rend le prix des matières recyclées moins intéressant.

En matière de recyclage, l’Europe reste le meilleur élève par rapport aux autres régions du monde. 35% des déchets sont recyclés contre 6% par exemple en Australie et en Nouvelle-Zélande. Pourtant ces deux pays ont généré la plus grande quantité de déchets électroniques par habitant. En termes de volume, la Chine suivie des Etats-Unis sont les premiers producteurs.

Et les prévisions sont alarmantes. Le rapport des Nations unies prévoit que le volume de ces déchets devrait dépasser les 52 millions de tonnes en 2021.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.