Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

La protection européenne des données personnelles

Audio 19:30
Max Schrems, lors d'une interview, le 19 juillet 2016.
Max Schrems, lors d'une interview, le 19 juillet 2016. © Lisi Niesner/Bloomberg via Getty Images

Sebastian Kurz, le nouveau chancelier autrichien de 31 ans, est à Bruxelles le 19 décembre 2017. Sa première visite à l’étranger pour rassurer ses partenaires, alors que l’extrême droite a fait son entrée, le 18 décembre 2017, dans le nouveau gouvernement de coalition. Sans grande protestation, il faut bien le dire, tant à Vienne qu’à l’international.Sur un tout autre terrain, c’est aussi un très jeune Autrichien qui fait l’actualité. Il s’appelle Max Schrems, le juriste s’est fait connaître dans le monde entier, en 2015 lorsqu’il était encore étudiant pour avoir réussi à faire plier Facebook sur la protection des données personnelles. Aujourd’hui, il veut créer un centre européen pour les droits numériques qui répond au doux nom de Noyb, None of your business en anglais, en gros, mêlez-vous de ce qui vous regarde. A Vienne, Céline Beal l’a rencontré.

Publicité

La mémoire souillée des Roms
Des décennies de combat pour redonner un aspect décent au camp de Lety, un camp de concentration rom datant de la Seconde Guerre mondiale, et situé à l’ouest la République Tchèque. Une porcherie industrielle s’était installée sur le site à l’époque communiste, et contribuait à polluer le sol et la mémoire. Il a fallu toute la détermination d’un homme Cenek Ruzicka, qui s’est battu pour l’indemnisation des victimes roms de l’Holocauste, pour que le gouvernement décide enfin la destruction de la porcherie. Reportage à Prague d’Alexis Rosenzweig.

Victimes au singulier
En Espagne, les historiens et les particuliers ne regarderont plus tout à fait comme avant l’histoire de la guerre civile et du franquisme. Une journaliste et un mathématicien, épaulés par l’association Innovation and Human Rights, ont en effet mis en place une base de données qui répertorie toutes les victimes de la guerre et du régime. Reportage à Barcelone signé Leticia Farine.

Chapeau bas
Qu’y a-t-il de commun entre Silvio Berlusconi, Kate Moss, François Mitterrand et Humphrey Bogart? Un chapeau, et pas n’importe lequel, le Borsalino. Une légende née au XIXème siècle dans un village du Piémont. Mais, le Tribunal de la petite ville italienne d’Alexandrie, berceau de la famille Borsalino a déclaré, le 18 décembre 2017, l’entreprise en faillite.
Pour en parler, on retrouve Anne le Nir à Rome qui nous explique comment une entreprise symbole du savoir-faire made in Italy se retrouve en faillite.

Irish coffee
Si vous passez à Dublin en Irlande, ne manquez pas une pause-café au Bewley’s. Une véritable institution qui rouvre ses portes après une rénovation en profondeur estimée à 12 millions d’euros. Le Bewley’s fête aussi en 2017 ses 90 ans, et ça valait bien une petite visite avec Julien Lagache.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.