Accéder au contenu principal
Aujourd'hui l'économie

La folie du Bitcoin

Audio 03:35
Le Bitcoin, une crypto-monnaie et de réelles spéculations sur son cours...
Le Bitcoin, une crypto-monnaie et de réelles spéculations sur son cours... Photo : Reuters

Difficile de ne pas revenir en cette fin d’année sur la folie du Bitcoin, cette crypto-monnaie dont le cours vole de record en record. A quoi ressemble un bitcoin, comment fonctionne cette cryptomonnaie et que vaut-elle réèllement ?

Publicité

C’est très simple, en janvier dernier un bitcoin valait 1 000 dollars, il en vaut à l’heure où je vous parle plus de 14 000, après avoir frôlé les 20 000 dollars la semaine dernière. De quoi rendre euphoriques ceux qui en détiennent et fous ceux n’ont pas cette chance, à condition bien sûr de s’intéresser à la finance. Car aucune monnaie et plus largement aucun actif n’a de mémoire jamais permis un tel retour sur investissement en si peu de temps. Même si tout cela reste très théorique puisque tant que l’on n’a pas échangé le bitcoin que l’on possède contre une monnaie bien de chez nous, il ne vaut rien.

A quoi ressemble un bitcoin ?

Si l'on vous dit qu’un bitcoin se compose d’une clé publique faite de 34 caractères alpha-numériques commençant par « 1 » ou « 3 », cela ne va pas beaucoup vous avancer. En revanche ce quel'on peut vous dire c’est que c’est une monnaie numérique, la première apparue sur le marché. C’était en 2009, au paroxysme de la crise financière et en réaction aux Etats et aux institutions financières qui se sont empressés de sauver les banques responsables de cette débâcle.

Le bitcoin n’a ni pièce, ni billet

Il n’a pas d’avantage de réserve de valeur constitué, c’est-à-dire qu’il n’y pas quelque part caché un stock d’or en contrepartie de sa valeur. Aucun Etat, aucune banque centrale ne le contrôle. Il repose sur la confiance, celle du vendeur qui a la certitude que le bitcoin qu’il encaisse a une certaine valeur et celle de l’acheteur qui a la certitude que son interlocuteur accepte son moyen de paiement. C’est vieux comme le monde mais le génie réside dans la technologie mise au point, la fameuse blockchain, qui par le biais d’algorithmes complexes, rend toute transaction en bictoin unique et surtout infalsifiable.

Le bitcoin séduit aujourd’hui les investisseurs

Une bitcoinmania qui enflamme les portefeuilles et qui fait faire à la cryptomonnaie des montagnes russes. Imaginez, la semaine dernière le bitcoin a perdu en cinq jours un quart de sa valeur, soit l’équivalent de 100 milliards d’euros, deux fois la capitalisation boursière d'un groupe comme l’Oréal. Il s’est depuis repris, mais sa très grande volatilité, 20 fois supérieure à la volatilité euro/dollar, donne du grain à moudre à ses détracteurs.

Des Nobel d'économie, des banquiers centraux, des ministres à donner de la voix

C'est « une escroquerie » s'indigne Jamie Dimon le patron de JP Morgan Chase, première banque américaine. « C'est une bulle il faut l'interdire », commente le Nobel Joseph Stiglitz soutenu par Jean Tirole pour qui le bitcoin  n'a ni valeur intrinsèque, ni réalité économique. Les banquiers centraux mettent en garde « Ceux qui investissent en bitcoin le font à leur risque est péril ». Mais le bitcoin est résiliant, après chaque gros décrochage et il y en a eu au moins trois cette année, le prix se redresse et reprend son envol

Et surtout, il est de plus en plus populaire !

En décembre, les recherches « acheter du bitcoin » sur Google ont dépassé celles concernant l'or, selon la très sérieuse agence Bloomberg. La communauté du bitcoin regrouperait aujourd’hui une vingtaine de millions d'utilisateurs dans le monde, dont plus d'un million de particuliers sud-coréens. Depuis avril, le Japon l'a officiellement reconnu comme un moyen de paiement légal. Et consécration suprême, la bourse de Chicago a lancé les premiers échanges de produits financiers permettant de spéculer sur son évolution. Certaines rumeurs persistantes indiquent qu'Amazon pourrait bientôt accepter la cryptomonnaie comme moyen de paiement. Si c'était le cas, 2018 sera incontestablement l'année du bitcoin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.