Accéder au contenu principal
Bonjour l'Europe

Défense: l'Otan s'enracine dans les pays baltes

Audio 03:01
Blindé américain de l'Otan en position dans les pays baltes. L’Alliance atlantique a décidé de positionner des moyens de réassurance pour certains de ses pays membres face à une Russie de plus en plus agressive.
Blindé américain de l'Otan en position dans les pays baltes. L’Alliance atlantique a décidé de positionner des moyens de réassurance pour certains de ses pays membres face à une Russie de plus en plus agressive. REUTERS/Ints Kalnins

En Lituanie, trois cents militaires français de la mission Lynx prennent officiellement leur fonction aujourd’hui au sein du bataillon multinational de l’Otan. Ils serviront pendant 8 mois sous commandement allemand, aux côtés de Croates, Belges et Norvégiens, pour un total de 1 200 militaires.

Publicité

Ce bataillon est positionné depuis près d’un an en Lituanie. En effet, depuis le début du conflit entre l’Ukraine et la Russie en 2014, l’Otan a décidé de positionner des moyens armés de réassurance pour certains de ses pays membres face à une Russie de plus en plus agressive et la présence avancée renforcée des Alliés dans six pays à l’Est de l’Europe, adoptée à Varsovie en 2016, en est une. La fonction de ce déploiement interallié est uniquement dissuasive, mais pour les Lituaniens, elle est absolument nécessaire. En 2017, la Russie a mené des exercices militaires de grande ampleur sous le nom de code « Zapad ». Leur scénario ? L’agression des pays voisins. Pour les Baltes, les menaces sont loin d’avoir disparues. Participer à ce bataillon signifie pour la France prouver sa solidarité avec ses Alliés.

Huit mois chargés

Les soldats vont passer la majeure partie des prochains huit mois à s’entraîner. Les circonstances sont en effet inédites. Autant d’alliés réunis dans un même lieu pour une durée aussi longue, c’est « l’occasion formidable d’affiner toutes les procédures inter-Otan ». Fin janvier, un exercice d’infanterie et de logistique est prévu, conjointement avec les Français et les Lituaniens. Les militaires français sont originaires de deux régiments, le 5e régiment de dragons et le 7e bataillon de chasseurs alpins. Ils effectueront une rotation au bout de 4 mois et sont venus avec leur propre matériel : des blindés Leclerc et des engins chenillés. Le tout premier exercice d’ampleur aura lieu début juin et l’armée américaine s’y joindra.

La France, de plus en plus impliquée dans les pays baltes

L’Otan assure depuis 2004 une mission de police du ciel dans la région balte. Les Français y ont déjà participé six fois avec leurs avions de chasse. A partir de mai, ils surveilleront l’espace aérien balte depuis Amari, en Estonie. De plus, l’armée française participe régulièrement aux opérations de déminage en mer Baltique et des officiers lituaniens étudient à Saint-Cyr, en France.

Les analystes le relèvent : il y a un changement de paradigme ces dernières années. Les enjeux de sécurité deviennent globaux et il n’y a plus de zone de prédilection à défendre. Comme illustration, des militaires estoniens sont présents au Mali et les Français reviendront avec l’Otan en Estonie en 2019.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.