Accéder au contenu principal
Géopolitique, le débat

La politique étrangère israélienne face aux recompositions au Moyen-Orient

Audio 49:30
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, le mercredi 3 janvier 2018, à Jérusalem.
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, le mercredi 3 janvier 2018, à Jérusalem. © REUTERS/Tsafrir Abayov/Pool

La constitution d'un axe anti-iranien allant de Tel Aviv à Washington en passant par Abou Dhabi et Ryad n'est plus un secret. Regard sur les enjeux du rapprochement d'Israël avec les Pays du Golfe, et l'évolution à attendre de la diplomatie israélienne, dans un contexte marqué par l'affaiblissement de la cause palestinienne, le net recul de Daech, l'implantation de l'Iran et de la Russie au Levant, et l'intervention de la Turquie en Syrie. 

Publicité

Invités :
- Elisabeth Marteu, chercheuse sur le Moyen-Orient à l'Institut International d'Etudes Stratégiques. Spécialiste du Conflit Israélo Palestinien. «Israël et les pays du Golfe. Les enjeux d'un rapprochement stratégique», Etudes de l'IFRI.

- Ilan Greilsammer, historien, professeur de Sciences Politiques et de Civilisation française à l'Université de Bar Ilan, près de Tel Aviv. Auteur de nombreux essais sur la société israélienne dont «La Nouvelle Histoire d'Israël», Gallimard.

- Pierre Razoux, directeur de Recherche à l'Institut de Recherche stratégique de l'Ecole Militaire. «L'Arabie Saoudite et Israël : une alliance discrète autour d'intérêts communs», Questions internationales n°89.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.