Accéder au contenu principal
Reportage France

Monnaie locale complémentaire « La Pêche »

Audio 02:30
Capture d'écran d'une illustration d'un billet de 5 pêches.
Capture d'écran d'une illustration d'un billet de 5 pêches. © peche-monnaie-locale.fr

Elle s’appelle «Eusko» au pays basque, «Eol» du côté de Brest, «Sol-Violette» à Toulouse, «Radis» en Alsace ou encore le «Cers» à Narbonne… Derrière ces noms poétiques se cache une monnaie locale complémentaire de l’euro, et tout à fait légale. La France en compte environ une quarantaine et Paris va bientôt expérimenter la « Pêche », une monnaie locale qui existe déjà depuis 4 ans en banlieue parisienne. Le but : permettre aux citoyens d’acheter local et de soutenir les commerces de proximité, les artisans et les producteurs locaux. Un projet collaboratif et solidaire.

Publicité

Brigitte Abel, fondatrice de la pêche

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.