Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

Côte d'Ivoire: crise postélectorale de 2011, des ONG dénoncent le projet d'amnistie

Audio 02:23
Getty Images/Oxford

En Côte d’Ivoire, plusieurs ONG de défense des droits de l’homme ont adressé, hier, une lettre ouverte au chef de l’État, Alassane Ouattara. Elles y déplorent la lenteur des instructions et des procès liés aux crimes et exactions de la crise postélectorale de 2010-2011. Crise qui a fait au moins 3 000 victimes de part et d’autre des supporters et partisans d’Alassane Ouattara et de Laurent Gbagbo. Alors que l’on attend de connaître le résultat de certaines instructions notamment sur des crimes commis dans l’ouest du pays, on évoque à présent en Côte d’Ivoire une loi d’amnistie. Un projet que dénoncent les ONG par la voix de Willy Neth, coordinateur de la FIDH, de la Lidho et du Midh, à Abidjan.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.