Accéder au contenu principal
Reportage international

Trafic d'organes au Pakistan: ce sont les femmes les plus touchées

Audio 02:31
Au gouvernement, Zafar Iqbal demande la création d’un centre de soins pour les donneurs malades. Un début d’espoir pour les femmes Pakistanaises qu’on a privées d’une partie d’elles-mêmes. (Photo d'illustration: un bidonville d'Islamabad au Pakistan).
Au gouvernement, Zafar Iqbal demande la création d’un centre de soins pour les donneurs malades. Un début d’espoir pour les femmes Pakistanaises qu’on a privées d’une partie d’elles-mêmes. (Photo d'illustration: un bidonville d'Islamabad au Pakistan). ©AAMIR QURESHI/AFP

Au Pakistan, les scandales liés aux greffes d'organes illégales sont récurrents. Celles-ci se font très largement au détriment des femmes, c'est la conclusion d'une commission d’enquête gouvernementale qui indique que les Pakistanaises sont à la fois plus promptes à vendre ou donner leurs organes que les hommes, mais aussi qu'elles sont les premières victimes des mafias liés au trafic d’organes. Un reportage de Solène Chalvon.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.