Accéder au contenu principal
Littérature sans frontières

Spéciale «Simone de Beauvoir»

Audio 19:30
Sylvie Le Bon de Beauvoir, fille adoptive de Simone de Beauvoir, en studio à RFI (juin 2018).
Sylvie Le Bon de Beauvoir, fille adoptive de Simone de Beauvoir, en studio à RFI (juin 2018). © RFI/Fanny Renard

C'est un événement : Simone de Beauvoir entre enfin dans «La Pléiade». 32 ans après sa disparition, la romancière, essayiste, philosophe est en effet honorée par la célèbre bibliothèque littéraire qui publie ses Mémoires en deux volumes. A cette édition prestigieuse, s'ajoute la parution inédite aux éditions des Saints Pères du fac-similé de son livre majeur Le deuxième sexe, manifeste féministe de 1949 qui est plus que jamais d'actualité. Une oeuvre à redécouvrir donc, grâce à Sylvie Le Bon de Beauvoir, sa fille adoptive, qui a coordonné la réalisation de ces ouvrages. Evocation de la vie et du parcours unique d'une femme tout aussi unique, née il y a 110 ans exactement, et que Jean-Paul Sartre son compagnon appelait «Le Castor».

Publicité

Couverture des "Mémoires" de Simone de Beauvoir dans la Pléiade.
Couverture des "Mémoires" de Simone de Beauvoir dans la Pléiade. @Gallimard

Couverture du manuscrit "Le deuxième sexe"
Couverture du manuscrit "Le deuxième sexe" @Editions des Saint Pères

«Une journée où je n'écris pas a un goût de cendres», disait-elle. Simone de Beauvoir (1908-1986) fut philosophe, romancière, théoricienne du féminisme, militante anticolonialiste, elle fut la moitié du «couple existentialiste» (et mythique) qu'elle forma avec Sartre, et elle fut aussi, bien sûr, une des grandes mémorialistes de notre temps. (Présentation de l'éditeur)

  1. Mémoires d'une jeune fille rangée (1958)
  2. La Force de l'âge (1960)
  3. La Force des choses (1963)
  4. Une mort très douce (1964)
  5. Tout compte fait (1972)
  6. La Cérémonie des adieux (1981)

 

 

«En 1979, soit sept ans avant sa mort, Simone de Beauvoir confiait à sa fille adoptive avoir perdu le manuscrit du Deuxième sexe : elle semblait en effet en avoir perdu la trace au cours d’un déménagement, en 1955. Ce fut donc une surprise pour Sylvie Le Bon de Beauvoir de voir resurgir, à partir de 1986, dans des ventes aux enchères, des fragments et manuscrits rédigés de la main de la philosophe.» (Présentation de l'éditeur)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.