Accéder au contenu principal
Grand reportage

Guinée 1971, l’année de la grande purge

Audio 19:30
Cellules du Camp Boiro, où des milliers d'opposants politiques ont été emprisonnés sous le régime de Sékou Touré (photo de 1986).
Cellules du Camp Boiro, où des milliers d'opposants politiques ont été emprisonnés sous le régime de Sékou Touré (photo de 1986). AFP / DANIEL JANIN

Grand reportage nous emmène aujourd’hui en Guinée pour la suite de la longue enquête de RFI diffusée sur l’antenne de RFI et sur RFI Savoirs.En 1958, c’est le premier pays africain à dire non à la France. Le pays refuse son entrée dans la communauté africaine française, et est le premier à réclamer son indépendance. Sékou Touré accède ainsi au pouvoir. Très rapidement, le chef de l’État accuse les puissances occidentales, la France en tête, de comploter et de mener des tentatives de déstabilisation de son régime. L’agression des Portugais en novembre 1970, douze ans après sa prise de pouvoir, est le paroxysme des attaques ou des déstabilisations occidentales que subira la gouvernance sékoutouréenne pendant 26 ans. Mais, c’est aussi le point de départ d’une large répression intérieure.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.