Accéder au contenu principal
Afrique économie

Maison Château Rouge, le succès afro-français de la Goutte d’or à Paris

Audio 02:15
Une jeune femme habillée en wax, un tissu typiquement africain. (Image d'illustration)
Une jeune femme habillée en wax, un tissu typiquement africain. (Image d'illustration) ©Getty Images

Afrique économie nous emmène aujourd’hui à la Goutte d’or le quartier africain de Paris où les entrepreneurs et créateurs pullulent. L’un des plus beaux succès de ces dernières années s’appelle « Maison Château Rouge » une marque de prêt-à-porter en tissu wax. Trois ans après son lancement, elle diffuse ses produits dans le monde entier.

Publicité

« Ça, c’est le tourne-disque. Là, on l’a en bleu, marron et beige, c’est l’un des tissus les plus anciens ». Youssouf Fofana est devenu un amoureux du wax, le pagne africain. Les motifs, les couleurs, les traditions qu’il véhicule n’ont plus de secrets pour lui. « Avant de faire un très beau design, je pense qu’il faut connaitre l’histoire du produit, même pour le consommateur. Il achète avant tout une histoire avant d’acheter un produit », explique-t-il.

Ce Franco-sénégalais de 29 ans a lancé en 2015 avec son frère la marque de prêt-à-porter Maison Château Rouge. Au début il proposait sur internet des tee-shirts en wax. « On a commencé avec cent pièces, en l’espace d’une semaine, on avait déjà vendu cinquante pour cent du stock et au bout de deux semaines, il n’y avait plus rien. Et là, il y a eu un engouement autour de la marque et nous avons décidé de continuer ! »

Fort de succès, il a lancé plusieurs gammes de vêtements qu’il dessine lui-même donnant un sérieux coup de jeune au wax. Ce tissu traditionnel sort ainsi du ghetto africain, et devient tendance auprès d’une clientèle jeune et urbaine qui se précipite dans la boutique du quartier de la Goutte d’Or. « Il y a beaucoup de blancs qui viennent nous voir et qui nous disent : voilà j’aime beaucoup le tissu wax, mais je ne sais pas comment le porter, ou bien j’ai l’impression que cela fait un peu déguisement. Et justement, nous avons réussi a faire quelque chose de cool et moderne qui se combine bien avec ce qu’il y a dans les garde-robes et que l’on prote tous les jours », détaille Youssouf Fofana.

La spécificité de Maison Château Rouge qui diffuse ses produits en Chine, au Japon et aux États-Unis, est de fabriquer localement et de se fournir auprès des commerçants de tissus africains du quartier. « Ce sont eux qui ont apporté le wax à Paris. Le wax est connu à Paris grâce à ces commerçants. Voilà pourquoi il était important pour nous de nous implanter ici, d’acheter nos tissus aux commerçants du quartier et de produire à Paris ». Repérée par les grands de la distribution comme les Galeries Lafayette ou Monoprix, la PME veut aussi utiliser sa notoriété pour promouvoir les entreprises ouest-africaines. « Pour que des entreprises ouest-africaines puissent exporter leurs produits, il faut qu’il y ait une population sensible à la culture africaine, une connaissance de la culture africaine et pour nous, cela passe par Maison Chateau Rouge », s'enthousiasme Youssouf Fofana.

Ainsi l’association « Les oiseaux migrateurs » créée par les frères Fofana diffuse une marque de jus de Bissap fabriqué et conditionné au Sénégal, et fait la promotion de la transformation en Afrique des matières premières produites localement.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.