Accéder au contenu principal
7 milliards de voisins

#Metoo, et après?

Audio 48:30
Le gouvernement suédois reste mobilisé suite au phénomène #MeToo. Il vient notamment de décider, dans son budget de printemps, de rajouter onze millions d'euros supplémentaires aux fonds destinés à la lutte contre les discriminations.
Le gouvernement suédois reste mobilisé suite au phénomène #MeToo. Il vient notamment de décider, dans son budget de printemps, de rajouter onze millions d'euros supplémentaires aux fonds destinés à la lutte contre les discriminations. © CC0 Pixabay/surdumihail

Le 5 octobre 2017, éclatait le scandale Harvey Weinstein. Le quotidien américain The New York Times révélait en effet que le célèbre producteur était sous le coup de multiples accusations de harcèlement sexuel. Aussitôt, la parole des femmes se libérait, dépassant le milieu du cinéma. Des Etats-Unis à l’Europe, et aujourd’hui en Inde, les femmes osent parler, notamment sur les réseaux sociaux, si bien que l’on a parlé du phénomène #metoo ou en France #balancetonporc. Pourtant, si ce mouvement a été salué, il a aussi ses détracteurs. Un an après, que reste-t-il de ce mouvement ? Peut-on parler d’un moment historique, ou d’un phénomène passager ?

Publicité

Avec :

- Ingrid Therwath, journaliste à Courrier International, docteur en Sciences politiques

- Eugénie Bastie, essayiste, journaliste au Figaro, auteur de Le porc émissaire. Terreur ou contre révolution (Le Cerf)

- Françoise Brie, directrice générale de la Fédération Nationale Solidarité Femmes, membre du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.