Accéder au contenu principal
Débat du jour

L'Italie paye-t-elle son vote et sa posture anti-européenne?

Audio 19:30
Le ministre italien de l'Economie Giovanni Tria et son homologue français Bruno Le Maire, lors d'une réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles, le 5 novembre 2018.
Le ministre italien de l'Economie Giovanni Tria et son homologue français Bruno Le Maire, lors d'une réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles, le 5 novembre 2018. © REUTERS/François Lenoir

Publicité

Les relations entre l'Italie et la Commission européenne ne sont pas faciles depuis l'arrivée au pouvoir à Rome de la coalition de la ligue d'extrême droite et des antisystèmes du Mouvement 5 étoiles. Mais s'il y a un dossier qui empoisonne encore plus les relations entre les deux, c'est bien celui du budget 2019 de la péninsule. Pour la Commission, le projet est en dehors des clous et le gouvernement italien use de sa rhétorique anti-européenne. Du moins jusqu'à ce que des discussions un peu plus sérieuses s'engagent très récemment, sous la pression à la fois des marchés et de la menace d'éventuelles sanctions. L'Italie paye-t-elle son vote et sa posture anti-européenne ? C'est la question du jour.

Pour en débattre :

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.