Accéder au contenu principal
7 milliards de voisins

Le plaisir féminin est-il encore tabou?

Audio 48:30
© Pixabay/CCO/CLARD

Relégué au second plan, voire diabolisé, le plaisir reste encore, dans de nombreux pays, une conquête pour les femmes. A contrario, le plaisir féminin devient une injonction à la réussite personnelle dans certains milieux, voire un business comme un autre en Amérique du nord, où les coûteuses séances de coaching en groupe se multiplient.

Publicité

Avec :

- Axelle Jah, militante, entrepreneure et administratrice au sein du GAMS (Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles et des Mariages forcés). A l'initiative de parlonsplaisirfeminin.com, un site dédié à la littérature sexuellement explicite au féminin et auteur du blog, à l’origine du podcast Me My Sexe and I, consacré à l'intimité de femmes noires

- Dieretou Diallo, présidente du collectif Guinéenne Du 21èmesiècle, bloggeuse et activiste

- Janine Mossuz-Lavau, directrice de recherches émérite CNRS au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po), sociologue, travaille sur la question de la vie amoureuse sexuelle, auteur de La vie sexuelle en France, (La Martinière)

- Marie, 35 ans, raconte son histoire avec la masturbation, au micro d'Alice Milot

- Amina, la quarantaine, a grandi en région parisienne, dans une famille d'origine malienne.
A l'âge de 5 ans, elle est excisée par sa tante, à l'occasion de vacances au Mali. En état de choc, elle rentre en France, puis oublie ce qui s'est passé, jusqu'à l'âge de 15 ans.
Récit au micro d'Alice Milot.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.