Accéder au contenu principal
Décryptage

Antisémitisme en France: une haine encore bien ancrée

Audio 19:30
Un tag antisémite sur le portrait de Simone Weil peint sur des boîtes aux lettres de la Poste à Paris, le 12 février 2019.
Un tag antisémite sur le portrait de Simone Weil peint sur des boîtes aux lettres de la Poste à Paris, le 12 février 2019. © REUTERS/Benoit Tessier

En France, une vingtaine de partis politiques et d'associations invitent les Français à descendre dans la rue, ce mardi 19 février 2019, et à dire « ça suffit » à l'antisémitisme. Le pays a vu les actes antisémites croître de 74% entre 2017 et 2018, après une période de baisse. Et ces derniers jours ont donné lieu à un enchaînement d'évènements brutaux des tags sur des portraits de l'ancienne ministre Simone Veil, des arbres en mémoire d'Ilan Halimi, assassiné en 2006, arrachés, et le philosophe Alain Finkielkraut insulté en public. L'histoire bégaye. 74 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le pays ne parvient toujours pas à se débarrasser de cette haine, qui semble régulièrement rejaillir. Comment explique-t-on la résurgence des actes antisémites ? A quelle mécanique le rejet des Juifs répond-il ? Comment lutter contre ?

Publicité

Avec :
- Joëlle Allouche-Benayoun, sociologue, universitaire à Paris 12 et chercheur au CNRS.
- Judith Cohen-Solal, conceptrice du module d’interventions dans les écoles de l’association CoExist, et auteur de La main du diable, comment l’extrême droite a voulu séduire les Juifs de France, éditions Grasset.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.