Accéder au contenu principal
Décryptage

Algérie: une mobilisation populaire inédite contre l’immobilisme

Audio 19:30
Manifestation contre un cinquième mandat d'Abdelaziz Bouteflika, le vendredi 22 février 2019 à Alger.
Manifestation contre un cinquième mandat d'Abdelaziz Bouteflika, le vendredi 22 février 2019 à Alger. © REUTERS/Ramzi Boudina

Depuis cinq jours, l'Algérie vit au rythme des manifestations. Ce mardi 26 février 2019, ce sont les étudiants qui ont, à leur tour, dénoncé la nouvelle candidature d'Abdelaziz Bouteflika, la cinquième. Les rassemblements concernaient Alger, mais aussi la province. La colère grondait depuis l'annonce du FLN, le parti au pouvoir, le 10 février 2019. Elle a explosé vendredi : 100 000 personnes dans les rues d'Alger. Du jamais vu depuis le début des années 1990. Comment expliquer une telle mobilisation ? Comment interpréter les réactions des autorités algériennes qui n'ont pas l'intention de proposer une alternative au président sortant, mais qui ne répriment pas non plus ces manifestations ?

Publicité

Avec :
- Lætitia Bucaille, professeure de sociologie à l’Inalco et chercheure, directrice adjointe au CESSMA (Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques)
- Ihsane El Kadi, directeur de Maghreb Emergent, journal économique, et Radio M, à Alger.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.