Accéder au contenu principal
Chronique agriculture et pêche

Le combat des femmes rurales du Mali pour l’accès à la terre agricole

Audio 02:32
Madame Niakaté Goundo Kamissoko, présidente de cette Fédération nationale des femmes rurales du Mali (FENAFER).
Madame Niakaté Goundo Kamissoko, présidente de cette Fédération nationale des femmes rurales du Mali (FENAFER). © Sayouba Traore/RFI

Hier 8 mars, c’était la journée internationale des droits des femmes et aujourd’hui dans cette chronique agriculture et pêche, nous rencontrons des femmes en lutte pour l’accès à la terre agricole au Mali. Ces femmes maliennes sont regroupées au sein de la Fédération nationale des femmes rurales, en abrégé FENAFER. Pour une famille paysanne, la terre c’est la première richesse et le premier facteur de production. Et il se trouve justement que tout le monde n’a pas accès à cette terre. Déjà, pour les hommes l’affaire n’est pas simple. Parce que dans la tradition, la terre appartient au clan familial et non à un individu. La difficulté ici, c’est de vivre un mélange de ce droit coutumier et du droit moderne d’inspiration européenne. Pour le cas des femmes, même le droit coutumier établit qu’une femme ne peut pas être propriétaire terrien. La crainte centrale, c’est que cette terre ne soit morcelée ou aliénée au gré des mariages. C’est le premier combat que la FENAFER a dû mener.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.