Accéder au contenu principal
Lignes de défense

L'armée algérienne et le cinquième mandat

Audio 02:25
Manifestation à Alger contre un cinquième mandat présidentiel d'Abdelaziz Bouteflika, le 8 mars.
Manifestation à Alger contre un cinquième mandat présidentiel d'Abdelaziz Bouteflika, le 8 mars. AFP/Ryad Kramdi

Alors que d’importantes manifestations ont encore eu lieu, vendredi 8 mars, en Algérie contre le cinquième mandat du président Abdellaziz Bouteflika, les observateurs scrutent l’attitude de l’armée algérienne. Considérée comme l’un des piliers du régime, elle a jusqu’alors observé une certaine discrétion dans la crise actuelle. Ces derniers jours, le chef d’état-major de l’armée algérienne a simplement rappelé qu’elle restait le « garant de la stabilité et la sécurité du pays ». Alors, se prépare-t-elle à réprimer les manifestations afin que le scrutin soit organisé coûte que coûte, ou au contraire, certains dans ses rangs seraient-ils tentés d’apporter leur soutien aux manifestants ?

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.