Accéder au contenu principal
Littérature sans frontières

L'écrivain turc Orhan Pamuk, entre Orient et Occident

Audio 29:00
L'écrivain turc et Prix Nobel de Littérature Orhan Pamuk.
L'écrivain turc et Prix Nobel de Littérature Orhan Pamuk. © RFI/Catherine Fruchon-Toussaint

À l'heure du Salon « Livre Paris » qui se tient actuellement dans la capitale française, et qui réunit plus de 3 000 auteurs d'Europe et d'ailleurs, l’émission reçoit Orhan Pamuk. Ecrivain turc le plus lu au monde, il est traduit dans une soixantaine de langues, c'est aussi un homme connu pour ses engagements politiques. À ce titre avec son œuvre, composée de livres majeurs comme « Mon nom est rouge », « Neige », « Le musée de l'innocence » entre autres, il a été couronné par le prix Nobel de Littérature en 2006. Après « Cette chose en moi », l'an passé, vaste saga stambouliote, Orhan Pamuk revient avec un nouveau roman, plus bref, un conte initiatique, littéraire, mais très contemporain traduit par Valérie Gay-Aksoy sous le titre « La femme aux cheveux roux ». A cette occasion, chez son éditeur français Gallimard, Orhan Pamuk s'est livré au micro de RFI. Rencontre.

Publicité
Couverture française du nouveau roman de l'écrivain turc
Couverture française du nouveau roman de l'écrivain turc ©Gallimard

"Alors qu’il passe quelques semaines auprès d’un maître puisatier pour gagner un peu d’argent avant d’entrer à l’université, le jeune Cem rencontre une troupe de comédiens ambulants et, parmi eux, une femme à la belle chevelure rousse. Il s’en éprend immédiatement, et, malgré leur différence d’âge, se noue entre eux l’esquisse d’une histoire d’amour.
Mais les promesses de cet été sont soudainement balayées lorsque survient un accident sur le chantier du puits. Cem rentre à Istanbul le cœur gros de souvenirs, et n’aura de cesse de tenter d’oublier ce qui s’est passé. C’est sans compter sur la force du destin qui finit toujours par s’imposer aux hommes, et leur rappeler ce qu’ils ont voulu enfouir au plus profond d’eux-mêmes.
Dans ce roman de formation aux allures de fable sociale, Orhan Pamuk tisse à merveille un récit personnel avec l’histoire d’un pays en pleine évolution, et fait magistralement résonner la force des mythes anciens dans la Turquie contemporaine. Avec tendresse et érudition,
La Femme aux Cheveux roux nous interroge sur les choix de l’existence et la place véritable de la liberté." (Présentation de l'éditeur)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.