Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

Stadia, le début de la fin des consoles de jeux

Audio 02:12
L'objectif de Google avec Stadia : séduire deux milliards de joueurs sur la planète.
L'objectif de Google avec Stadia : séduire deux milliards de joueurs sur la planète. Google

Google vient annoncer le lancement de Stadia, un nouveau service en ligne qui a pour ambition d’envoyer au musée toutes les consoles de jeux. La firme américaine promet à tous les gamers du monde de pouvoir s’adonner à leur passe-temps favori en haute définition sur n’importe quel type de matériel et sans téléchargement de logiciels.

Publicité

Panem et circenses, c’est-à-dire littéralement « pain et jeux du cirque », est une expression latine autrefois en vigueur dans la Rome antique pour dénoncer les pratiques de manipulation de l’opinion dont les empereurs romains abusaient en distribuant de la nourriture à foison et organisant de jeux d’arènes à tire-larigot, afin de s'attirer les faveurs de la plèbe. 2000 ans plus tard, l’imperator du numérique mondial Google, avec l’annonce officielle de Stadia, a repris à son compte la formule, mais sans aller toutefois jusqu’à promettre de fournir gratuitement des miches de pain aux affamés du web. Cette plateforme en ligne de jeu à la demande, présentée en grande pompe à la Conférence annuelle des développeurs de jeux de San Francisco, sera d’ici à la fin de l’année accessible à n’importe quel gamer où qu’il se trouve sur la planète.

La firme toutefois n’a pas souhaité indiquer comment elle comptait facturer son nouveau service et à quel prix. Abonnement ? Insertion de pubs ou achat de jeu complet ? Mystère ! On ne connaît pas non plus le catalogue des jeux qui seront disponibles sur Stadia. Seule certitude, la prestation ne sera pas gratuite au regard des investissements financiers et technologiques réalisés par l’entreprise américaine pour développer sa plateforme. L’objectif de la firme est clair : séduire plus de deux milliards de joueurs potentiels dans le monde qui, au lieu d'installer un DVD et un programme sur une console ou un ordinateur, seront connectés en direct aux machines surpuissantes équipant ses centres de données.

Jouer sans interruption ni ralentissement

Le géant du web promet une expérience de gaming sans aucune interruption ni ralentissement, rivalisant avec les plus puissantes consoles du moment, à la condition toutefois de disposer d’une liaison en haut débit. La résolution graphique des jeux est annoncée jusqu'à 8K, d’un clic l’utilisateur affichera ses titres ludiques sur une télé connectée, un smartphone, une tablette et tout type de matériel équipé du système Android ou encore sur un PC en passant simplement par le navigateur Chrome.

Par ailleurs, Google qui commercialise une manette, avec des fonctionnalités dédiées à sa plateforme, propose sur YouTube, une interaction immédiate entre les millions de spectateurs des parties de jeux en ligne et les gamers. En quelques secondes, vous pourrez ainsi passer d’observateur à celui de joueur sans jamais quitter, à la plus grande joie des annonceurs publicitaires, l’écosystème de la firme. Cette débauche de puissance informatique, forcement énergivore, serait nuisible à l’environnement, s’inquiètent les experts du climat. Stadia risque également de renforcer la position de quasi-monopole dont jouit déjà Google sur la toile mondiale.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.