Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

Lévitation lumineuse

Audio 02:11
Version 2013 du vaisseau spatial Orion, un projet lancé sous George Bush en 2004, abandonné dans sa forme initiale par l’administration Obama pour cause de côut, le projet est maintenant développé en partenariat avec l’Agence spatiale européenne.
Version 2013 du vaisseau spatial Orion, un projet lancé sous George Bush en 2004, abandonné dans sa forme initiale par l’administration Obama pour cause de côut, le projet est maintenant développé en partenariat avec l’Agence spatiale européenne. Wikipedia

Le nouveau procédé de sustentation, mis au point par des chercheurs américains, permet de faire léviter, à l’aide d’un faisceau d’ondes lumineuses, des objets de grande dimension. Et peut-être bientôt un vaisseau spatial, ambitionnent maintenant ces scientifiques, certainement fans de la série Star Trek.

Publicité

Les joujoux high-tech que nous utilisons quotidiennement accomplissent déjà des prodiges en nous accordant de nouveaux pouvoirs dignes des super héros hollywoodiens. Manquent encore à l’appel, les aptitudes du super vilain Magnéto de la saga des X-Men capable de faire léviter toute sorte d’objets dans les airs, en manipulant avec son esprit des champs magnétiques.

Pas mal, mais peut mieux faire ! Annoncent les physiciens américains de l’université Caltech qui se situe à Pasadena en Californie. Après avoir testé la lévitation magnétique et même la lévitation acoustique, ils démontrent qu’il est maintenant possible de déplacer des objets de formes et de tailles différentes, allant du micromètre au mètre, à l’aide d’ondes lumineuses. Jusqu’à présent, ce genre de prouesses n’était réservé que pour manipuler, en focalisant des faisceaux laser, des nanoparticules. Comme leur nom l’indique, elles sont 10 000 fois plus petites que le plus minuscule des grains de sable. Une méthode éprouvée qui a, par ailleurs, permis  à Arthur Ashkin, son inventeur, de recevoir le prix Nobel de physique en 2018.

Mais « Abracadabrascience » ! Les chercheurs de Caltech ont réussi à améliorer le procédé. Le secret de ce nouveau tour de passe-passe scientifique se cache au cœur d’objets composites et artificiels, dénommés les méta-matériaux. Ces assemblages de matières diverses et variées se présentent sous la forme de structures spécialement agencées afin qu’elles détournent les ondes ou toutes sortes de vibrations, qu’elles soient de nature sonore ou lumineuse. En tapissant des objets macroscopiques, avec des structures aux motifs nanométriques qui intègrent toutes les configurations possibles pour interagir le plus efficacement avec la lumière, les chercheurs affirment être en mesure de maintenir n’importe quel objet en lévitation. Mieux, ce procédé servirait aussi à les déplacer.

Leurs recherches se cantonnent pour l’instant à la théorie. Toutefois, les scientifiques ont calculé que cette lévitation optique serait capable dans un proche avenir, de propulser facilement et à vitesse grand V, des vaisseaux spatiaux vers les lointaines étoiles de notre galaxie. Ces chercheurs qui semblent en définitive complètement fans de la série SFStar Trek, repoussent cependant sans cesse les frontières de l'espace, leurs travaux permettront peut-être bientôt à l’humanité d’explorer de nouveaux mondes étranges et au mépris du danger, avancer, toujours et encore, vers l’infini.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.